Institut de Calcul Intensif / Centrale Nantes

Nom du projet / Région

- Mésocentre Centrale Nantes de l’Institut de Calcul Intensif / ICI
- Pays de la Loire / Loire Atlantique


Site web

http://ici.ec-nantes.fr

Formations


Année de création

- Naissance du projet : 2014 (création de l’Institut)
- Mise en service des 1ers 864 coeurs de calcul sur un site distant : juin 2015
- Adjonction de nouveaux noeuds 266 avec un total de 6384 coeurs sur le site de l’école : décembre 2015 pour atteindre du puissance totale crête de 281 Tflop/s


Responsables scientifiques et techniques

- Responsable scientifique

  • Prof. Thierry COUPEZ (Directeur de l’Institut et du mésocentre)

- Responsable technique

  • Richard RANDRIATOAMANANA

Localisation

- Nantes, sur le campus de l’Ecole Centrale.


Participants (laboratoires, universités, entités, industries)

  • 3 laboratoires partenaires de l’ECN (LHEEA, GeM et LS2N)
  • Université de Nantes
  • CSTB
  • INSERM / CRTI
  • Des industriels (IRT Jules Verne, HydrOcean, Nextflow, BureauVeritas, etc.) avec une dizaine de projets.

Moyens humains (équivalent temps plein)

- 2 personnes physiques (IR CNRS en détachement et IE ECN) pour un total de 2.5 ETPT


Moyens informatiques et puissance crête théorique actualisée (processeurs, réseau d’interconnexion, stockage)

- Puissance crête théorique totale : 281 TFlop/s (avec 78% d’efficacité au LINPACK)

- Réseau d’interconnexion : Infiniband FDR de chez Mellanox en topologie dite "Fat Tree" relie le supercalculateur à un espace de stockage performant HPC.

- Stockage HPC : 900 To (GPFS, bande passante I/O : 12 Go/s) . L’ensemble des solutions de stockage du supercalculateur est composé d’appliances NetApp des series E5500 et E2700 (pour du stockage pérenne NAS pour les données des utilisateurs, performant pour le HPC et sécurisé pour les entreprises) s’appuie sur le système de fichiers partagés Spectrum Scale d’IBM (anciennement GPFS).

- Noeuds GPUs : le système est également composé de 14 nœuds dédiés à la visualisation déportée et interactive. Ces nœuds sont équipés chacun de 256Go de RAM et d’une carte accélératrice de la dernière génération Nvidia (Kepler K80) avec 2 unités de traitement GPU par noeud et accèdent également au stockage performant HPC via le réseau d’interconnexion InfiniBand.

- Noeuds d’innovation : des emplacements vides dans les racks ont été réservés pour l’acquisition future de « nœuds d’innovation » dotés de cartes accélératrices (Intel Xeon Phi, Nvidia Kepler K80) pour répondre au besoin des nouveaux développements innovants. Des nœuds SMP (ou "fat nodes") dotés d’une forte capacité mémoire (1To de RAM) agrémenteront également par la suite le supercalculateur. Cette ressource spécifique concernera plus particulièrement les applications parallèles accédant à une mémoire partagée ou tout simplement les applications consommatrices en mémoire.


Types de codes (expertise), domaines d’application

Quelques thématiques émergentes qui requièrent un usage du calcul intensif, et sur lesquelles l’équipe a commencé à travailler avec sa nouvelle plateforme de calcul (logicielle et matérielle), depuis son arrivée à l’Ecole, souvent en collaboration avec ses autres laboratoires, sont :

  • sur l’énergie : simulation d’éolienne et champ d’éoliennes offshore (LHEEA, ICI) ;
  • pour la société : simulation des environnements urbains et côtiers, climat et micro-climat (CRENEAU, LHEEA, ICI) ;
  • dans les matériaux et procédés : matériaux virtuels, mise en forme, endommagement et rupture, usine virtuelle… (GeM, ICI) ;
  • en ingénierie : aérodynamique de véhicules terrestres et aériens : soufflerie numérique, …
  • avec imagerie : simulation à partir des données réelles (tomographie, laser, satellite (Gem,Lhea, ICI,…) ;
  • en ingénierie numérique : « cloud computing », « big data », parallélisme massif (ICI).

Nombre moyen d’utilisateurs

depuis octobre 2016 : 90 utilisateurs actifs, dont une trentaine en moyenne par mois.


Faits marquants

L’équipe a été lauréate du projet international ConnecTalent, initié par la Région Pays de la Loire, ce qui constitue la réalisation majeure de la période 2010-2015. Le but de cet appel à projets est de sélectionner des « projets de rupture », dont les ambitions et les potentialités visent à relever un ou plusieurs défis scientifiques ou technologiques majeurs de notre époque, et qui est capable d’accélérer significativement les dynamiques actuelles de la région Pays de la Loire et de lui donner une reconnaissance scientifique et académique, un rayonnement et une attractivité au plan mondial. L’idée du projet ICI est de construire une entité associant une équipe de recherche en calcul intensif à une plateforme de calcul afin de catalyser un ensemble d’acteurs scientifiques et industriels concernés et d’utiliser au mieux ces instruments de simulation massivement parallèle pour des défis et grands challenges numériques. Le financement extérieur obtenu dans le cadre de ce projet est de financer l’acquisition d’un supercalculateur avec plus de 10k cœurs de calcul pour être parmi les meilleurs français de sa catégorie de niveau régional.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 40 / 404593

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Mésocentres  Suivre la vie du site Les mésocentres en France  Suivre la vie du site Pays de la Loire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License