Suivez

la liste

Le périnée est une structure complexe composée de tissus mous dont les propriétés mécaniques garantissent une statique pelvienne normale. Lors de l’accouchement, le périnée est fortement déformé induisant potentiellement des déchirures périnéales plus ou moins sévères.
L’impact socio-économique de ces lésions est très important avec un retentissement majeur sur la santé de la femme au moment de l’accouchement et en post-partum (morbidité maternelle, douleurs vulvaires chroniques, incontinence anale, troubles de la cicatrisation et troubles psychologiques). L’épisiotomie (incision du périnée à l'accouchement) a été largement banalisée, elle remet en question l’intégrité physique des tissus musculaires et cutanés et son efficacité pour prévenir les déchirures périnéales ou améliorer le rétablissement post-partum n’a jamais été démontrée. Le Centre Hospitalier Universitaire (CHRU) de Besançon, grâce à l’équipe médicale et à certaines pratiques obstétricales, pratique très peu cette incision (<1% des accouchements) depuis des années et est très actif dans le suivi clinique des cas de lésions périnéales.
L’environnement mécanique auquel est soumis le périnée pendant l’accouchement présente de nombreuses méconnaissances. Le projet proposé vise à analyser et documenter les situations conduisant à des déchirures périnéales pour construire un jeu de données parturiente-spécifique.
Des modélisations numériques standard du périnée existent [1-2]. Les équipes de l’Institut FEMTO-ST et du LaMCube (Lille) ont élaboré un modèle anatomique par Elément Finis du système pelvien chez des patientes présentant une hypermobilité des organes pelviens nécessitant une chirurgie [3-5]. Un modèle générique et paramétrique du système pelvien et du périnée à l’accouchement existe [4] et nécessite d’être enrichi par des données biomécaniques expérimentales ex vivo (lois de comportement des tissus) et in vivo (propriétés parturiente- spécifique). Ces données prenant en compte les modifications anatomiques, tissulaires et mécaniques au cours de la grossesse sont rares [6]. Le projet bénéficie de l’expérience acquise dans l’équipe à FEMTO-ST sur la caractérisation mécanique de la peau [7-9] et sur la reconstruction 3D d’organes déformables [5].
Les objectifs de ce projet sont les suivants :

  • Développement d’un modèle numérique des organes pelviens et du périnée enrichi par des données expérimentales représentatives des propriétés mécaniques à rupture.
  • Définition de critères de rupture des muqueuses et muscles du périnée in- situ pour permettre un diagnostic précoce, la prévention et la prédiction des déchirures périnéales sévères.

Le projet comprend 3 volets :

  • Un volet expérimental : Une caractérisation biomécanique des propriétés hyperélastiques et de rupture des tissus périnéaux par tests de traction, analyses histologiques de la densité de fibres musculaires et élastographie permettra d’enrichir un ensemble de données ex vivo et in vivo. Les champs de déplacement et de déformation des tissus périnéaux de forme complexe seront obtenus après reconstruction 3D d’organes déformables. Les faciès des différentes couches tissulaires du périnée et notamment le sphincter anal seront observés par microscopie numérique. Une reconstruction 3D des surfaces endommagées sera réalisée.
  • Un volet modélisation : Un modèle numérique Eléments Finis sera proposé dans le but de définir des critères de rupture et prédire la fissuration des tissus périnéaux durant la progression de la tête et des épaules du foetus. Un modèle de la structure comprenant l’environnement pelvien et les conditions aux limites associées sera proposé : L’anatomie des organes pelviens et périnéaux des femmes enceintes sera obtenue à partir d’images par résonance magnétique (IRM) pelvienne dynamique et servira de base à un modèle Eléments Finis patient-spécifique enrichi par les données expérimentales obtenues auparavant.
  • Une analyse mécanique : Des simulations de situations cliniques s’appuyant sur différents scénarios d’accouchement seront réalisées pour évaluer la corrélation avec l'obtention clinique ou non d'une déchirure périnéale à l'accouchement. De ces corrélations, il sera possible de définir des critères de risques de rupture périnéale utiles au diagnostic et à la prévention des parturientes considérées à haut risque.

Références bibliographiques :
[1] Pu F et al. https://doi.org/10.1016/j.medengphy.2010.12.018
[2] Lapeer RJ at al. https://doi.org/10.1016/S0021-9290(01)00070-7
[3] Mayeur O et al. https://doi.org/10.1007/978-3-319-12057-7_25
[4] Jeanditgautier E et al. https://doi.org/10.1007/s00192-015-2917-0
[5] Lallemant M et al. https://doi.org/10.1007/s00192-020-04664-z
[6] Mazza E et al. https://doi.org/10.1016/j.media.2005.06.001
[7] Jacquet E. et al. https://doi.org/10.1111/srt.12367
[8] Chambert J et al. https://doi.org/10.1016/j.jmbbm.2019.07.025
[9] Sutula D at al. https://doi.org/10.1016/j.jmbbm.2020.103999