Suivez

la liste

Université Côte d’Azur souhaite renforcer ses compétences sur le calcul haute performance et notamment l’apport des mathématiques au calcul, par le recrutement au laboratoire J. A. Dieudonné (mathématiques) d’un expert de ces questions.

La personne recrutée aura pour mission le développement et l’animation de cette thématique, le renforcement des interactions avec les autres disciplines (informatique, astrophysique, chimie,…), et de contribuer au rayonnement du site sur les scènes nationale et internationale. Elle bénéficiera de l’infrastucture de calcul Azzura (https://calculs.univ-cotedazur.fr/?page_id=444&lang=en) dont elle sera un acteur majeur. Elle contribuera à développer le calcul intensif pour les projets de la Maison de la Simulation et des Interactions (https://msi.univ-cotedazur.fr/), notamment à destination des entreprises. Elle sera amené à renforcer les interactions entre le laboratoire de mathématiques et d’autres unités de recherche d’Université Côte d’Azur (par exemple GeoAzur, Observatoire de la Côte d’Azur, MinesParisTech, I3S, Inphyni, Inria), sur les thèmes liés au calcul. Enfin, suivant son orientation scientifique, elle pourra aussi intervenir au sein de l’Institut 3IA Côte d’Azur (https://3ia.univ-cotedazur.eu/).

Le profil recherché est celui d’un expert de la conception, l’analyse et la mise en oeuvre d’algorithmes de résolution de systèmes linéaires de très grande dimension, de la conception, l’analyse et la mise en oeuvre d’algorithmes de calcul parallèle et distribué, de leur implémentation sur des architectures multicoeurs ou hybrides (CPU-GPU) ou encore de l’optimisation en très grande dimension et ses applications, de l’apprentissage statistique, de la visualisation scientifique ou du calcul scientifique hautes performances pour la résolution de systèmes d’équations aux dérivées partielles et plus généralement issus de la modélisation de systèmes complexes.

Une expérience avérée d’approches pluridisciplinaires constitue un atout majeur pour la candidature ; des interactions fécondes sont attendues sur les thèmes explorés au laboratoire ou sur le site, notamment statistique, optimisation, machine learning, traitement du signal, chimie computationnelle, mécanique des fluides et des structures, turbulence, géométrie computationnelle, génération de maillages et transport optimal, écoulements en milieux poreux, électromagnétisme, plasmonique, combustion, neurosciences, physique des plasmas, assimilation de données, imagerie…