Suivez

la liste

Description synthétique

(English description in the PDF attached to this offer)

La littoralisation désigne le double processus d’attractivité croissante du littoral et de mutation des côtes sous l’effet de l’intensification de la présence et des activités humaines, observable depuis les années 1970. L’érosion et la submersion du trait de côte sont des risques pour la littoralisation. Pour protéger le littoral, des ouvrages de défense ont été construits avec des coûts élevés. Avec le réchauffement climatique (remontée du niveau marin), des arbitrages politiques sont nécessaires pour préserver ou remettre en question ces défenses.
Le littoral de la Nouvelle Aquitaine n’échappe pas à ces risques. Les tempêtes de Novembre 2023, Ciaran et Domingos, les ont rappelés. La Nouvelle Aquitaine s’est engagée dans une réflexion en matière d’aménagement du territoire. Elle a décidé de financer CORALI, dont l’objectif est d’apporter des connaissances scientifiques pluridisciplinaires nécessaires à une meilleure prévision des changements du littoral et à une meilleure anticipation des adaptations face à l’érosion et la submersion du littoral.
Au sein du programme CORALI, les équipes de recherche CURIOSITY (Poitiers) et M2N (Paris) proposent une thèse sur la modélisation numérique de l’interaction des vagues sur les ouvrages de défense. La thèse consistera à modifier les méthodes SPH (Smooth Particle Hydrodynamics), méthodes lagrangiennes de résolution des équations de Navier-Stokes performantes pour simuler des écoulements à surface libre. Les simulations numériques apporteront des corrections aux lois empiriques utilisées pour quantifier les performances des ouvrages de défense, coefficient réflexion (transmission des vagues), hauteur de crête (run-up des vagues), débit de débordement (franchissement des vagues) et stabilité de l’ouvrage (pression des vagues), en intégrant les caractéristiques des ouvrages de défense.

Pour plus de détails, voir le PDF joint à cette offre.

Informations générales :

Direction de la thèse :

  • Anthony Beaudoin (Maître de conférences HDR) – Laboratoire Pprime, Université de Poitiers – CNRS, Poitiers, France
  • Chloé Mimeau (Maître de Conférences) – Laboratoire M2N, Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris, France

Localisation : Laboratoire Pprime, équipe Curiosity, Poitiers, France

Durée de la thèse : 3 ans, à compter de Octobre 2024.

Financement : financement de thèse public (co-financement par la Région Nouvelle Aquitaine)

Contacts : anthony.beaudoin@univ-poitiers.fr et chloe.mimeau@cnam.fr

Candidature : par mail (aux contacts ci-dessus), avant le 13 avril 2024.
Joindre un CV, une lettre de motivation, les notes des semestres précédents.