Suivez

la liste

Ce stage, prévu pour une durée de 5 ou 6 mois, porte sur le développement et l’optimisation
de méthodes inverses pour l’IRSN par l’utilisation de méta-modèles, de méthodes
statistiques fréquentistes et bayésiennes, pour réduire le temps de calcul de l’estimation
d’un terme source d’accident nucléaire.