Ecole "précision et reproductibilité en calcul numérique"

Descriptif de l'école

Le développement logiciel occupe une place particulière et souvent essentielle au sein des organismes de recherche : valorisation des résultats, diffusion de la connaissance, vecteur d’échanges et de collaborations, … sans oublier que leur utilisation peut être au cœur de la publication scientifique.

Alors que la recherche de performance fait l’objet de vifs intérêts (souvent justifiés) au sein du processus de développement et que les formations dans ce domaine sont assez nombreuses, il semble que certaines questions, pourtant essentielles, sont souvent négligées. Les méthodes numériques employées pour résoudre un problème sont souvent maîtrisées au sens où l’on connaît les erreurs de méthode (ordre d’un schéma numérique, erreur réalisée sur la résolution d’un système linéaire, …). Il n’en est pas de même pour les erreurs d’arrondi faites lors de la résolution numérique. Les différentes opérations en arithmétiques flottantes qu’effectuent ces algorithmes de résolution peuvent aboutir à des résultats différents selon l’architecture, le compilateur, le système d’exploitation, le sens des opérations,...

Se posent alors des questions essentielles qui ne sont pas forcément traitées par les développeurs de logiciels : Quel crédit numérique peut-on accorder à un logiciel ? Quelle est la précision des résultats obtenus ? Ces résultats sont-ils reproductibles (dans le temps et dans d’autres configurations) ?

Précision

La précision des calculs effectués par un logiciel scientifique doit être, au minimum mesurée, sinon maîtrisée.
Car, même sans parler de bug (au sens erreur de programmation), tout logiciel scientifique manipulant des réels (ou plus exactement un sous ensemble de ℝ) est amené à réaliser des arrondis, des approximations qui, s’ils ne sont pas mesurés et contenus, peuvent mettre à mal le crédit que l’on est en droit de lui accorder.

Reproductibilité

Le crédit d’un logiciel scientifique et des publications s’appuyant sur ses résultats passe aussi par un travail portant sur la « reproductibilité » du logiciel : il faut pouvoir s’assurer que les résultats obtenus à un instant donné dans une configuration donnée puissent être « reproduits » dans le temps et dans des contextes informatiques différents (compilateur, architecture, système d’exploitation, …) ou, au moins, être capable de mesurer et justifier ces différences.

Comité Scientifique

  • Fabienne Jezequel (LIP6 - Paris)
  • Jean-Luc Lamotte (LIP6 – Paris)
  • Vincent Lefèvre (LIP - Lyon)
  • Nicolas Louvet (LIP - Lyon)
  • Christophe Prud’homme (IRMA, Strasbourg)
  • Paul Zimmermann (INRIA/LORIA, Nancy)

Comité d'organisation

  • Stéphane Cordier (Laboratoire MAPMO – Orléans)
  • Loïc Gouarin (Laboratoire de Mathématiques d’Orsay)
  • Konrad Hinsen (CBM, Orléans)
  • Florent Langrognet (Laboratoire de Mathématiques de Besançon)

Partenaires de l'école



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1793 / 403303

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Présentation du Groupe Calcul  Suivre la vie du site Formations / Ecoles  Suivre la vie du site Ecole "précision et reproductibilité en calcul (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License